En terrain fertile, l’amour est un arbre
qui croît à une vitesse stupéfiante.
Vous ne vous méfiez pas, ça vous pousse comme ça.
Et, sans prévenir, ça vous crève le plafond.
Trop tard, le mal est fait. Frondaisons, racines,
tout est superbe et vigoureux.
Affolé, vous voulez vous en débarrasser
mais déjà, ce n’est plus possible.
Aucun amoureux ne possède le poison
qui anéantirait une telle robustesse.

Et, où demeurent les bûcherons
pour ces arbres-là ?