Dis-lui ton souffle court, ton cœur soudain ailé.
Dis-lui ton abandon quand sa voix te répond.
Dis-lui ces heures de larmes où tout n’est plus qu’absence.
Dis-lui les éclats troubles de ta chair qui s’émeut.
Dis-lui le grand partage, celui qu’on cherche tant  !
Dis-lui ton espoir fou, si pathétique au fond…
Dis-lui qu’est doux et simple tout ce que tu lui veux.
Dis-lui que c’est possible et qu’il n’a rien à perdre.
Dis-lui “Vois l'évidence et donne-toi à elle”.
Dis-lui “La réticence est ici une erreur”.
Dis-lui l’avenir libre et le soleil à deux.
Dis-lui le bruit rêvé de ses pas près des tiens.
Dis-lui qu’oser “peut-être”, au moins c’est généreux.
Dis-lui ces mots qui touchent tous les cœurs humains.
Dis-lui combien tu l’aimes et combien tu l’attends.
Dis-lui ce que te dictent
        ta soif de ses bras,
             ton désir de ses mots,    
                ta faim de ses silences,
                    ton plaisir à le voir…
Dis-lui enfin ce souhait :
Qu’entre vous rien ne casse,
Qu’entre vous tout se fasse,
Devienne souple et solide…
Dis-lui bien tout ceci,
Dis-lui donc ces choses…

Oh, et puis non, réflexion faite, ne lui dis rien !
    Les mots sont trop fragiles et ne sont que des mots…
        Non, montre-lui plutôt…
            S’il ne veut entendre, il lui faudra bien voir !
                Ou bien alors, tant pis…