La pierre morte bruit sous ta semelle
C’est une pierre épuisée, sèche, dévitalisée
Chacun de tes pas la désagrège un peu

Il n’y a pas de terre ici
Il n’y a que poussière et pierraille
Un aride sol de Mars, ici, sous tes pieds fatigués
Ni eau, ni couleurs
Pas même un bruissement d’arbre
Et tu marches, et tu marches
Et tu ne vois que cela :
Ces tristes minéraux rêches comme de vieux os

Comment devinerais-tu qu’au cœur de ces fragments
Se cachent des cristaux brillants comme tes rêves ?