À ma fenêtre, je vous concocte une petite nouvelle printanière, histoire de détendre un peu l'atmosphère que les affres de mon pauvre Yvan ne manquent pas d'alourdir ces dernier temps sur ce blog qui se veut pourtant empli de bien-être. Le linge sèche au soleil d'avril, le petit de la voisine d'en bas joue en gazouillant dans l'herbe de leur jardin (ha quelle chance un jardin!) et moi je prends quelques couleurs en relisant et rectifiant la jolie rencontre de Gabi et Etienne. Bon, ce n'est pas tout ça, il faut que je vous laisse, je vais profiter du jardin de mon père et me préparer mentalement au barbecue de ce soir. Que d'efforts en perspective!!

paques