_DirkRees_keels
chris5ombrMichelangelo_Merisi__dit_Le_Caravage__1571_1610____Narcissecone_main
fleurDelacroixcielbaptiszo

Aujourd'hui, je me balade rue Montmartre pour faire une course, il fait beau, pas froid, c'est l'heure de la pause déjeuner, et les gens sont aux terrasses. Je suis heureuse. Allez savoir pourquoi ! Peut-être parce que j'arrive encore à m'étonner d'être en vie… À m'étonner de tout, en réalité.
Donc je marche vite et, en passant, je m'abreuve à toute la beauté des choses. La découpe de l'architecture sur le ciel printanier, les mille détails émouvants des façades, tel balcon fleuri, telle fissure, telle devanture de magasin, puis des gens, tel éclat roux dans telle chevelure, tel sourire, tel mouvement élégant…
La beauté est partout, c'est mathématique.
Je suis sûre que j'ai capté mille fois le nombre d'or sans le savoir, sur ce chemin de vingt minutes. Moi, elle me rend heureuse la beauté, elle me fait plaisir, la beauté des choses et des gens.
Elle est la même partout. Elle lie tout d'une même essence.
Encore ce matin, je regardais les mains de cet homme, si belles, veinées de vie, à la peau fine… Et l'autre jour, ces deux fillettes avec leur père, des biches sages au regard brillant… Et tout à l'heure encore, les yeux de chat de ma jeune collègue… Et puis aussi la bouche du garçon, qui dormait en face de moi, dans le wagon… Et l'ovale du visage de la brunette, l'autre jour, je m'en souviens… Ah, l'ovale de certains visages !
Et, il y a deux semaines, la lumière qui caressait l'herbe du Berry. Elle m'a épuisée cette lumière, tant je la regardais.
Tout ceci relève de la même harmonie. Tout est lié et se ressemble, la courbe de cette branche et la courbe de cette nuque, le reflet dans l'eau claire de l'étang et l'ombre des cils sur la joue de cette fille…
En fait, je disais que je la chasse, la beauté, mais ce n'est pas vrai, ce n'est pas la peine, elle est partout. Elle se donne. Il suffit de la cueillir.

———————————————————
Sources & liens

Mode : site de Andrea Vecchiato et son blog

Corps en mouvement : site de Dirk Rees

Portraits :  Grace by Keels (Keels n'a que 16 ans ! Bravo la jeunesse !)

Noir & blanc somptueux : Hengki Koentjoro

Coquillages : ICI et

Tableaux :
Delacroix - L'orpheline au cimetière (1824).
Le Caravage - Narcisse (1597-1599) - Saint Jean-Baptiste (1603-1604)