Pour fêter la fin du feuilleton Yan & Yvan, je copie-colle ici mes commentaires préférés. Sachez qu'ils m'ont beaucoup aidée et qu'ils ont même parfois influencé le récit. On peut dire que Le Dégel est presque un roman participatif :)

———————————

"Quelle belle histoire. Belle ! Pudique ! Sensuelle. J'ai rêvé en lisant. J'étais dans l'histoire et je goutais les lèvres de Yan... Bizz"
Posté par Oscar, lundi 29 mai 2006
>> Yan a fait des ravages dès le début…

"Pfff, j'avais rédigé un super long commentaire où je parlais de puritanisme et tout et tout puis ma connexion a planté... donc je résume en un mot : Waouh !"
Posté par farf, samedi 29 avril 2006

"C'est absolument superbe, Kitty...
Je suis tout à fait d'accord avec Kleger aussi, les larmes de Yvan...
Pour moi aussi, le plus beau chapitre que j'ai lu...
Pour te dire vrai, je suis très très ému, et au moment des larmes de Yvan, j'ai eu les larmes aux yeux moi aussi...
Ca donne tout simplement terriblement envie d'aimer à nouveau...
Le choix des mots, également, je tiens à te le dire, est vraiment extraordinaire."
Posté par Olivier, lundi 19 février 2007
>> Ah, Olivier, me dire que ça t'a redonné l'envie d'aimer à nouveau, je t'assure, c'est toi qui as la palme du com qui m'a le plus touchée, mais je crois que je te l'avais dit de vive voix :)

"Heureuse d'être tôt levée et de commencer ma journée avec ce beau texte. Et j'imagine un futur livre ... avec une très belle et paradisiaque couverture. Je ne plaisante pas !"
Posté par kleger, jeudi 6 juillet 2006

"Je te l'ai déjà dit mille fois (enfin, presque...), mais... on s'y croirait ! Sur ce, je vais prendre une douche froide :)"
Posté par farf, vendredi 1 décembre 2006 à 11:30

"l'extase!
Un tout grand merci pour ces texte d'un contenu si fort de plénitudes, de beautés, de pacifications de l'âme.. etc.
Oui un grand merci de te livrer ainsi à nous, de partager ton resenti tes émotions à travers ces si beaux textes...
Bref surtout N'ARRETE PAS je t'en suplie
Bises"
Posté par pierre, jeudi 26 juin 2008

"j'ai aimé qu'apparaissent les angoisses du héros même si la présence de l'autre les dissipent. J'aime la façon dont tu parles du sexe pour des raiso,s que je ne développerai pas ici..."
Posté par karagar, mardi 27 février 2007 à 08:21
>> Dommage ;)

"Au delà du cas précis de cette histoire, le thème évoqué ici est abominable, c'est-à-dire, empêcher les gens de s'aimer.
Je n'ai pas forcément la clé de la suite, mais ça m'attriste vraiment.
Cela prouve que tu es douée. Je suis impatient de la suite, même si cela sera dur..."
Posté par Cornus rex-popul, samedi 3 mars 2007 à 23:30

"Il y a une tension et un bel équilibre. Je ne sais plus qui croire, qui a raison, qui a tort. Cet amour n'est-il pas ce qu'il est parce qu'il a tout contre lui ?"
Posté par Pierre-Yves, lundi 5 mars 2007 à 06:05

"Si la "Raison" l'emporte, j'achète tous les exemplaires et j'arrache la page !!!!!!"
Posté par sépamoi, vendredi 30 mars 2007 à 21:14
>> Que je l'ai aimé ce com, Kleger !! Encore aujourd'hui, j'en souris !


Je crie à l'imposture. Tu n'es pas Kitty78, elle n'existe pas. C'est impossible. Tu ne peux pas avoir inventé tout ça !! (Et en plus, c'est souffrant pour le lecteur. Heureusement que j'ai regardé Géraldine juste avant...)"
Posté par Pierre-Yves, mardi 3 avril 2007 à 05:31

"Il y a de quoi me faire pleurer !... Et pourtant je t'en remercie."
Posté par Cornus rex-popul, jeudi 5 avril 2007 à 07:11

"Tu sais quoi ? J'ai eu très peur en lisant ce passage. Il y a trop de vérité la dedans.
Il est beau ton texte."
Posté par kleg douarn, samedi 7 avril 2007 à 23:22

"Il est des amours perdus dont on se relève... et d'autres dont on ne se relève PAS.
La solitude, le poids du vide de Yvan sont presque insoutenables. On le sent. Mon coeur est oppressé. Je ne peux pas m'empêcher de me demander comment je serais si mon amour s'envolait. Je me demande si parfois, à force de trop tomber et de trop se relever, il n'arrive pas une fois de trop. Je me demande comment on peut passer d'un mode de pensée qui veut que nous sommes tous seuls et que l'on est quelqu'un à part entière, sans amour, à un mode de pensée où l'autre est presque tout. L'amour peut expliquer cela. L'amour peut ébranler. L'amour peut lui seul expliquer qu'il est inexplicable. Qu'il contient tous les possibles. Je ne vois pas d'autres solutions."
Posté par Olivier, dimanche 15 juin 2008 à 00:35

"Et hop, une petite larmette d'émotion..."
Posté par farf, mercredi 19 septembre 2007 à 11:57

"Je ressens la même chose que Kleger au sujet de Solanges et je me sens "sans pitié" en me réjouissant de ce qui l'attend dans ton prochain instantané.
Sinon, quelle tension ! Tu malmènes les garçon sensible ! ^^ Heureusement qu'il y a les dernières lignes qui calment le jeu et en plus vont me permettre de rêver un peu en imaginant la suite immédiate.
C'est bon les retrouvailles !"
Posté par Lovedreamer, samedi 29 septembre 2007 à 22:07

"...
La façon dont tu décris la fragilité, la vulnérabilité d'Yvan est vraiment saisissante. J'en ai les larmes aux yeux."
Posté par tiecelin, dimanche 21 octobre 2007 à 17:45

"Je suis très touché par ce que dis Yan sur l'Amour son Amour, c'est beau.
Cette fois, plus encore qu'un écho j'ai l'impression troublante de lire un peu de ma propre vie, présente et à venir. Bizarre."
Posté par Lovedreamer, lundi 4 février 2008 à 12:00

"Je ne commente pas, ça ne voudrait rien dire. Je n'ai absolument aucune objectivité... Aucune."
Posté par Pierre-Yves, mardi 20 mai 2008 à 04:02
>> Encore dommage ;)

"Ah oui ? Ben, il va avoir du mal à appeler. Qu'est-ce qu'on a envie qu'ils se revoient. Quelles souffrances tu leur infliges quand même ! Vive la suite."
Posté par Cornus, vendredi 22 octobre 2010 à 23:25

"haaa nan c'est déjà finiiiiiiiiiiiiii T_T je lis trop vite"
Posté par Domino, dimanche 23 janvier 2011 à 18:48

"D'accord avec Cornus : tu nous tortures!
D'abord leur relation qui n'en finit pas de se renouer, si lentement... et maintenant des cookies aux pépites de chocolat! ^^"
Posté par tiecelin, vendredi 25 février 2011 à 19:32
>> Gourmande Tiecelin ;) Je me souviens de ta confiture aux cerises, divine !


"je vous ai suivi depuis le début de cette belle histoire, si bien racontée, mais j'ai un petit regret...
La confrontation avec l'ami d'enfance, le papa de Yan...vous en aviez parlé, à moment donné,,,mais bon, c'est mieux comme ça !
Et puis ce n'était pas évident !
Félicitations d'avoir su nous tenir en haleine si longtemps, et pourquoi pas faire comme Dumas, 20 ans après !
Merci, de vos beaux textes, de vos belles idées, de vos belles photos et de vos beaux dessins ."
Posté par géo41, samedi 30 avril 2011 à 19:20

 

Donc, un grand merci à vous tous pour vos réactions et votre soutien.