Début de l'histoire <

Image 3Je me décide à monter me coucher. Claudia ne dort pas encore. Elle m’attend. Dès qu’elle me voit, elle referme son livre, le pose sur la table de nuit et croise les bras. Ce n’est pas bon signe… J’ôte mes chaussons, lui offre une bise qui ne la déride pas et me glisse sous la couette.

— C’était quoi cette attitude à table, Christian ? Tu n’as pas dit deux mots de tout le repas.

 — Je vous écoutais…

— Avec un air d’imbécile heureux ? Je ne te reconnais pas, en ce moment. Qu’est-ce qu’il y a, enfin ? Ton fils aussi se pose des questions. Je lui dis quoi, moi, quand il m’interroge ?

— Écoute, chérie, il est une heure du matin. Tu ne préfèrerais pas qu’on discute demain ?

Non, elle ne préfère pas apparemment… Elle poursuit d’une voix lasse, sans agressivité, me dit ses inquiétudes, son sentiment que je m’éloigne d’elle. « Tu es là sans être là » me dit-elle très justement. Tout ceci, de toute évidence, lui brûle les lèvres depuis un moment. Elle est lancée. Hélas pour elle, elle ne choisit pas le bon moment. Incapable de me concentrer, je ne l’écoute plus, je décroche. Depuis ce matin, je flotte dans un état second aussi agréable que déstabilisant, un état qui me rend indisponible à toute sollicitation.

[…]

Roman en cours de réécriture, bientôt disponible à la vente.