J'avais écrit ce poèmes fin 2013. Je le remets ici pour fêter cette avancée des droits humains aux Etats-Unis. Vive la liberté d'aimer !

---------------------------

Aux garçons qui s'aiment 

Il faudra bien qu'un jour le monde vous sourit
qu'il voit en votre amour un ciel pur, un ruisseau
que vos mains enlacées et vos baisers ravis
l'émeuvent comme émeuvent tout autres tourtereaux

Alors vous serez libres de respirer vos lys
de murmurer tranquille quelques "chéri" complices
vous ne cacherez plus vos gestes explicites
ni le bonheur d'aimer qui en vos yeux crépite

Vous cesserez de craindre que le secret se perce
de votre amour, vos liens, cessera la censure
ne redouterez plus de la haine l'averse
se lèvera le voile pudique et sans froissures

"Regardez comme ils s'aiment, ces deux là, comme c'est beau",
diront les citoyens, les passants, les badauds
envieux et chamboulés de voir si bel accord
quand au hasard des rues se frôleront vos corps

Même les petits vieux effarouchés de tout
seront émus de vous, de vos doux baisers fous
se souvenant d'eux-mêmes quand ils aimaient encore
accueillant vos sourires comme un supplément d'or

Oui, un beau jour le monde ne verra que vos grâces
votre harmonie, vos rires, dans le vrai face à face
et vous, garçons heureux d'être amants et unis
jamais plus d'être vous, vous ne serez punis

Jamais plus à mentir, jamais plus à cacher
vous ne serez forcés, vous âmes épousées
nous n'en récolterons qu'un peu plus de tendresse
ici-bas où l'amour oublie tant de promesses.

80980885_o