28/05/06

Ma vie, jardin ou potager?

Dans son dernier commentaire, Karagar cite Tchekhov qui parle de jardins et de potagers à l'image du dessin que nous voulons imprimer à notre vie et nous dit ceci "Et puis l'histoire des hommes donne raison au poètes depuis longtemps, eux seuls restent en mémoire, que leurs vers soient de pierre ou de verre, de notes ou d'encre, de desseins politiques ou de philosophie...".Potager, jardin (allez voir chez lui), pierre ou verre… Etrange, ce sont les images que j'ai ramenées de province justement. Donc j'illustre le... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 20:40 - - Permalien [#]

28/05/06

Dialogue de sourds ?

Tristana, l'autre jour, parlait d'ange. Ça m'a rappelé ceci… — Je vois que tu joues enfin le jeu.— C'est que je sais que je n'ai pas le choix. Mais je n'arrive pas encore à m'y résoudre vraiment. Les lois, le FISC, la retraite, la sécu, tout ça c'est intouchable, je le sais bien, inévitable, le squelette de notre société, l'une des moins invivables sur cette planète. Mais, franchement, ça me fais sérieusement vomir.— Si tu le voulais tu aurais le choix.— Ah, tu parles d'un choix ! Être un mouton bien obéissant ou un... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 10:09 - - Permalien [#]
Tags :
20/05/06

Du silence, des mots, des coquillages - épisode 3

Le plaisir étonné que me procurait la vue d’un coquillage s’est, au fil du temps, mué en une source vive de perplexité. Vous contemplez votre dernière trouvaille qui vient grandir le nombre des précédentes et vous vous interrogez sans fin, inutilement… Vous ne pouvez pas vous en empêcher. Seulement parce que vous êtes humain et que la gratuité est une chose quasi insupportable à l’esprit humain. C’est ainsi: bien qu’elle le reste toujours, la perfection ne supporte pas de rester inexpliquée… Ce qui reste hors du sens, c’est-à-dire... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 22:29 - - Permalien [#]
19/05/06

Pour plus tard les tourments…

Iln’estpointdemortquidénoueraitunseulfildemavie.
Posté par kitty78 à 22:33 - - Permalien [#]
18/05/06

Une farce

Beaucoup trop de pensées un peu trop sérieuses me tourmentent en ce moment. Ne pas oublier, donc, que rien n'est sérieux. Que la vie est une farce. Je "bug" un peu en ce moment, donc j'y reviendrai, à ces pensées sérieuses et à cette obligation vitale de ne pas oublier que la vie est une sacrée farce… Bon, en attendant que je "débug", je vous invite à aller ressourcer vos rétines vers de très belles choses chez PSYOP > ICI où des graphistes new-yorkais font des merveilles. Merci Mélanie, pour ce lien. ... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 08:43 - - Permalien [#]
06/05/06

Du silence, des mots, des coquillages - épisode 2

À la suite de ce premier contact inattendu avec les coquillages (CF partie 1 >ici), tout naturellement, j’entreprends de rechercher leurs noms. Ils en ont forcément chacun un puisqu’ils existent… Je fais donc l’acquisition de quelques livres et documents sur le sujet. Ce, dans le simple but d’en savoir davantage et de pouvoir les désigner. Non seulement j’ai besoin de rassasier ma curiosité suscitée par ces “créations” naturelles si particulières, mais je veux aussi, en quelque sorte, me les approprier. Les posséder pour le seul... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 01:07 - - Permalien [#]

01/05/06

Réminiscence angélique (ou démoniaque?)

Puisque tu me murmuras ces énigmes multiples et infinies, à moi qui ne suis personne, ce jour, je te réponds.Ma solitude était chatoyante et habitée de tous les possibles du monde à force d'être vide. Puis, elle devint aride. Elle me dessécha. Et tes doux chuchotements, soudain, me rappelèrent qu'il ne dépend que de moi, après tout, de nourrir ce désert immense qui est moi, étancher sa soif de cette pluie abondante de l'amour sans objet qui me possède. L'amour sans objet a-t-il la seule valeur qu'on lui donne? Il ne me reste plus la... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 17:21 - - Permalien [#]
28/04/06

Etat d'esprit

Dans ma tête, je provoque tout et des choses merveilleuses s'y passent. Par rapport à la réalité, en revanche, j'ai lâché prise. Je ne la provoque plus, je n'en attends rien. Je m'extasie, du coup, à tous les petits événements sympas qui peuvent m'arriver, je les remarque. J'aime les gens davantage et ils me le rendent. C'est cool… Au moins, je me dis que je n'aurais pas travaillé sur moi-même et je n'en aurais pas bavé comme j'en ai bavé pour rien. On ne vit aucune remise en question pour rien, finalement. Ca console un peu, tout... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 20:02 - - Permalien [#]
Tags :
24/04/06

Du silence, des mots, des coquillages - épisode 1

Châteauroux, milieu des années 80, autour de la fin de l’enfance… Dans un silo à grain désaffecté de la ville, nous flânons au cœur d’un attirant bric-à-brac entassé là par les Compagnons d’Emmaüs. Meubles fatigués, jouets de tout poil qui sont passés par Dieu sait combien de mains, montagnes de fripes, livres usés, quincaillerie, matelas et même des bassines en plastique ; tout cela se dispute la place autour de nous qui errons, les yeux fatigués de chercher un improbable trésor. Puis, je vois ce seau d’enfant, près du coin où sont... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 22:47 - - Permalien [#]
23/04/06

Les mots, quelle profondeur?

Dans le monde exclusivement humain de la signification, à peine entendu, à peine lu, un mot acquis par notre mémoire possède le pouvoir d’injecter en nous le brusque éclair du sens qu’il porte en lui. Un seul mot perçu peut ébranler notre intériorité dans son fondement, même si, bien sûr, ce n’est rien d’autre, au fond, que la réalité qui lui est attachée qui nous touche. Pourtant, une infinité de choses se passe des mots. Elles existent mais sont inexprimées ou restent inexprimables. Elles demeurent hors de la saisie des mots... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 14:42 - - Permalien [#]
Tags :