17/04/06

Rien à voir avec Pâques…

Je me demande souvent, ces derniers temps, si je suis une ratée. Enfin, je me demande ça comme ça, dans un simple but d'appréciation, sans gravité. D'un point de vue social, c'est évident, si j'avais eu un tant soit peu d'ambition j'aurais pu faire bien mieux avec les bases socio-éducatives que le Destin à eu la bonté de m'offrir. Mais d'un point de vue intime et humain, je me sens bien, comme réconciliée avec moi-même et je considère cela comme une grande réussite, comme la pire des batailles gagnée… Victoire sur moi-même qui durera... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 12:36 - - Permalien [#]
Tags :

16/04/06

Être femme?

Une fois quelqu'un m'a dit : "Tu n'es pas une femme, tu es une fille. Pour être femme, il faut avoir porté un enfant."J'avoue que cela m'a un tantinet énervée. Dès lors, je me suis promis qu'avant de me soucier d'être femme, je ferai tout pour devenir un être humain digne de ce nom…
Posté par kitty78 à 00:14 - - Permalien [#]
03/04/06

L'errant équilibriste

En écho au post d'Argile Rouge…Cet inconfort mental où l'on se trouve lorsque notre intériorité se noie sous un flot de questions, lorsque notre sensibilité exacerbée nous harcèle d'informations contradictoires jusqu'au vertige, que signifie-t-il? Mais, c'est pire qu'un inconfort, ce sentiment d'être paradoxe vivant qui confine parfois à la folie. On se sent déchiré entre le désir de mort (que l'absurdité cesse enfin) et cet amour qui nous porte… Tous les êtres curieux, habités de perplexité, de désirs et de peurs se sont ainsi... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 21:55 - - Permalien [#]
Tags :
27/03/06

Pensée très très très sombre

À quoi passe-t-on sa vie ? À tenter de boucher ce foutu temps, dont l’immensité et le vide nous font si peur, pour pouvoir s’exclamer, faussement attristés, “ Comme le temps passe vite ! ” Mais très très très vraie, non?
Posté par kitty78 à 22:27 - - Permalien [#]
25/03/06

Echapper à nos limites?

Dans un post du 22 mars, Argilerouge pose la question des limites de la liberté. Le genre d'interrogation qui réclamerait une réponse en cinq tomes de cinq cent pages chacun, j'en ai peur! Mais, chose promise, chose due, je vais tenter de donner mon point de vue ici en quelques lignes. Bonjour le défi! Voilà comment je me retouve à travailler en plein week-end. Merci Argilerouge ;)"Rares je crois sont les êtres qui échappent à leurs limites" nous dit-il.Les gens qui prétendent repousser les limites de leur liberté parce... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 13:54 - - Permalien [#]
Tags :
23/03/06

Mes anges se disputent

Il me parle de son incomparable vois silencieuse. Il me dit : “N’oublie pas que la vie est une chose rare et belle sur laquelle il est indigne de cracher. Honore-la. Ne méprise pas ce qu’elle t’offre. Ce serait une erreur. Regarde cette abeille énivrée par le pollen jaune-orange de ce crocus violet, regarde comme cela existe. Ne ferme pas les yeux. Ne t’enferme pas. Refuse l’idée que la vie t’a été offerte par hasard. Tu sais bien que c’est faux. Peut-être l’avais-tu oublié. Hé bien moi, je te le rappelle. Trouve toi-même la formule... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 08:46 - - Permalien [#]
Tags :

20/03/06

Ma vision du poète

Pour mon centième post, voici une petite réflexion sur la poésie et le poète. N'hésitez pas à me faire part de votre vision à vous si ce sujet vous inspire. Le poète est un insatisfait chronique qui cherche éternellement à combler, à sa manière, les manques qu’il ressent. Le poète s’étonne d’être en vie et souffre de ne pas savoir pourquoi il est en vie. Mais il ne se contente pas de s’étonner et de souffrir de temps en temps, quand un moment d’inactivité lui en laisse par hasard l’occasion, non, il s’étonne continuellement,... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 21:15 - - Permalien [#]
Tags : ,
15/03/06

Pensée blogienne

Je ne sais pas si vous aussi ressentez cela, mais c'est étrange finalement le blog… On a accès chez les autres à ce qui habituellement nous reste innaccessible longtemps cher une personne : l'intimité. Oui, via le blog (en tout cas via le type de blog que j'aime) on va directement aux confidences, aux secrets, à nos failles les plus cachées, tout ce que l'on prend, dans d'autres contextes, le plus grand soin d'occulter… Ici, bien à l'abri derrière notre ordinateur, on expose sans réticence à des yeux inconnus le plus précieux,... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 08:16 - - Permalien [#]
08/03/06

Pourquoi se recueillir?

Rien n'est moins évident que de s'entendre penser…Il fut un temps, où, avide, je lus énormément. Des penseurs, tels Deleuze, Bachelard, Blanchot, Nietzsche, Wittgenstein, et bien d'autres ; des écrivains tels Gide, Dostoïevski, Quignard, Bobin, Colette et bien d'autres ; des poètes tels Rimbaud, Paz, Lautréamont, Pessoa, Garcia Lorca et bien d'autres.Je m'imbibai d'eux, me perdis en eux et finis par me dissoudre dans toutes leurs pensées confondues.À 20/25 ans, on ne sait pas trop encore qui l'on est (à moins d'avoir déjà beaucoup... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 13:40 - - Permalien [#]
Tags : ,
06/03/06

Le langage imparfait

Le meilleur moyen de se faire l’idée la plus exacte possible d’une réalité, est de la donner à percevoir non pas à notre pouvoir d’abstraction, de conceptualisation mais à nos cinq sens. Pour appréhender une chose dans toute sa singularité il faut non pas tenter de la définir, mais la sentir, la voir, la vivre “en vrai”. S’arrêter aux mots serait une erreur. Ils ne suffisent pas. Ils ne sont qu’une corde tendue entre l’incompréhensible, c’est-à-dire tout, et notre intériorité intelligente faite pour le sens. Ils ne sont pas un... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 00:00 - - Permalien [#]