05/02/06

Entre le dit et le dicible

“Tout est le récit de ce qui ne nous est pas dit” songe Fernando Pessoa  dans l’un de ses poèmes du Cancioneiro… Alors, que nous reste-t-il d’autre à faire qu’écouter ce récit et en apprendre ce que l’on pourra? Dans un environnement débordant de bruit, de formules lourdes de sens et de bavardages ne devient-il pas vital d’apprendre à se taire un peu? Se trouver ailleurs, en dehors du dit et du dicible, reste peut-être le seul  moyen d’aménager en soi un recul nouveau part rapport au monde, un recul chargé de l’oxigène... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 13:30 - - Permalien [#]
Tags : ,

04/02/06

Parenthèse, un jour d'août 1997

Il est une chose naturelle qui arrive lorsque on prend le temps de regarder le temps passer au lieu de le gâcher : l’émergeance d’une espèce d’attente insondable, sans véritable objet. Aucune préoccupation matérielle, comme par miracle, en cet instant. Tout est soudain nu. Plus le moindre parasite pour obscurcir votre sentiment aigu d’être en vie. Affolement ambigu de ne plus rien sentir d’autre que l’immensité de la vie. Cela vous transforme en une question de chair. Le mystère de l’Existant occupe tout votre espace mental. Une... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 15:10 - - Permalien [#]
Tags :
02/02/06

Dire l'indicible?

Saurai-je jamais dire l'indicible?Par exemple, la vigueur poudrée d'ordes boulots de novembre? L'agressive blancheur de leur gracile corpsqui écorche le cœur assoiffé d'écorchures? Saurai-je jamais décrire l'inéfable mariagedes gris d'un ciel d'hiverdans les plumes d'une palombe? Saurai-je jamais traduire l'inexprimable?Par exemple, cette sensation de viequand l'amour vous souritet vous rend votre éclat? Saurai-je jamais dire tout cela?
Posté par kitty78 à 23:01 - - Permalien [#]
30/01/06

J'avais 5 ans

Je me souviens, nous étions en vacances dans le Périgord. J'avais 5 ans. J'ai soudain voulu éclaircir un point de détail qui me turlupinait depuis un bout de temps. Je me suis tournée vers ma mère, comme à chaque fois que j'avais une question : "Maman, j'étais où avant d'être née?". Elle m'a répondu négligemment : "Voyons, tu sais bien, ma chérie, tu étais dans mon ventre". C'est sûre, elle me prenait pour une idiote, car de cela, effectivement, j'étais déjà informée et point n'était besoin de me le redire.... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 00:06 - - Permalien [#]
27/01/06

La journée parfaite

une journée sans rire est une journée ratéeune journée sans lèvres à baiser est une journée inaccomplieune journée sans regard pour le ciel est une journée  incomplèteune journée sans des mots à écrire  est une journée inaboutieune journée sans rêverie est une journée imparfaiteune journée sans d’autres yeux où plonger les siens est une journée un peu tristeune journée sans tristesse est une journée insipideune journée sans soleil ni pluie ni vent est une journée pâlotteune journée sans musique est une journée négligéeune... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 21:22 - - Permalien [#]
Tags :
27/01/06

Sidération…

Que faire de ma conscience, sinon la tourner et la retourner comme un objet étrange d’origine inconnue? Dans mes doigts abstraits et universels, la détailler sous tous les angles pour l’appréhender un jour avec autre chose que de la sidération…
Posté par kitty78 à 00:39 - - Permalien [#]
Tags :

23/01/06

Étonnement éternel

Se découvrir en vie procure un tel choc qu’il est bien naturel de ne jamais s’en remettre. Et, les gens blasés, sincèrement, me font flipper…
Posté par kitty78 à 07:51 - - Permalien [#]
Tags :
19/01/06

Pluies intérieures…

Il est des questions à éviter les jours de pluies intérieures mais qu’on ne se pose que les jours de pluies intérieures…
Posté par kitty78 à 08:15 - - Permalien [#]
Tags :
16/01/06

Devenir soi…

L’idée de se prendre pour ce que l’on n’est pas inquiète, parfois. Mais, en même temps, ne doit-on pas croire en ce que l’on voudrait être pour le devenir ?
Posté par kitty78 à 23:14 - - Permalien [#]
07/01/06

Quand tout est parfait

Quand tout est parfait, réussi, accompli, il n’y a plus rien à faire ni à dire.Cela ne revient-il pas à être trois pieds sous terre, raide-mort ? Je sais pas vous, mais moi, quand il m’arrive de comprendre où j’en suis, que tout baigne, je m’emmerde. Heureusement, ça n’arrive pas souvent (et même jamais si je suis sincère…).
Posté par kitty78 à 18:19 - - Permalien [#]
Tags :