18/09/06

Antonin Artaud a écrit...

"Cette douleur plantée en moi comme un coin, au centre de ma réalité la plus pure, à cet emplacement de la sensibilité où les deux mondes du corps et de l'esprit se rejoignent, je me suis appris à m'en distraire par l'effet d'une fausse suggestion.L'espace de cette minute que dure l'illumination d'un mensonge, je me fabrique une  pensée d'évasion, je me jette sur une fausse piste indiquée par mon sang. Je ferme les yeux de mon intelligence, et laissant parler en moi l'informulé, je me donne l'illusion d'un système dont les... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 14:12 - - Permalien [#]
Tags : ,

17/09/06

La modeste élégance des trottoirs d'automne

 
Posté par kitty78 à 00:34 - - Permalien [#]
Tags :
16/09/06

Les mots de Julip

Les mots de Julip m'étourdissent de leur sensualité. Elle sait comme personne parler de féminité et des hommes. Elle est de retour sur la toile depuis peu. Découvrez-la avec ce billet éblouissant (au premier sens du terme, en ce qui me concerne^^, j'en ai plein les mirettes et le cœur).
Posté par kitty78 à 16:30 - - Permalien [#]
15/09/06

L'été indien traîne sa douceur

Sous la lumière très doucecomme une lumière d'éclipsej'ai trimbalé mon bluesqui s'est mué en joiecar l'air était trop tièdepour entretenir un blues L'éclat des filles fragilesa ébloui mon œilla beauté des garçonsje ne vous en parle pas Le ciel est délicatcomme un visage d'angemon corps dévoué-légerest presque mon amile cerveau en alerteje me dis qu'après toutil n'est pas tellement graveque je me sente vieille…
Posté par kitty78 à 11:04 - - Permalien [#]
Tags :
12/09/06

Trop bêtes pour tourner

     C'est marrant, ce week-end mon frère me dit qu'il vient de visionner une animation géniale, une histoire de crabes qui marchent toujours sur le côté. Mais oui, me dis-je, c'est ce petit chef d'œuvre de je ne sais plus qui et je ne sais plus d'où… Je l'avais complètement oublié. Et aujourd'hui, en rangeant mes archives, voilà-t-y pas que je tombe dessus. Je l'avais gardé bien au chaud dans mon dossier "animations". Etrange, non?Prix du publique au festival d'Annecy 2004, allez vous régaler de cette... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 16:28 - - Permalien [#]
Tags : ,
12/09/06

Comme les murs me parlent...

Posté par kitty78 à 12:35 - - Permalien [#]

09/09/06

Voici l’histoire d’un désert

Un jour il vint quelqu’un quiPar mégardeLe fit fleurirCe fut très beauD’autant que ce désert est vaste Sans bien vraiment savoir il vint porter de l’eauMoi qui avais si soif !Et, après, toute cette splendeurCes fleurs !C’était tant … c’était trop… Il ne les vit pas Bref, N’étant que de passage, l’aveugle et son eau passèrentS’en allèrent Bien que ce fût sans ailesTout fana, se calcinaSous ce noir, même la beauté du sable ne se discerna plus Ce jour, à nouveau, le minéral gagneStérile et purEt de nouveau j’ai soif
Posté par kitty78 à 10:35 - - Permalien [#]
08/09/06

Bestioles interactives

  Je me suis amusée comme une petite folle pendant 1 heure au boulot avec les drôles de petites créatures vectorielles d'un certain Manny, californien inspiré.Allez-y voir >>LÀ<< un peu et dites-moi quel est votre petit préféré (moi, j'ai un petit faible pour les hybridations de fleurs évanescentes et aléatoires^^).    
Posté par kitty78 à 17:36 - - Permalien [#]
07/09/06

Réminiscence

(Vieux texte… J'étais alors amoureuse d'une personne qui ne l'était pas de moi…)Je dirai aujourd’hui la lumière d’automne. Mortellement belle, elle baigna de sa chaleur jaune le monde. Même les objets ineptes, voitures ou panneaux publicitaires, s’en trouvèrent magnifiés. Mais c’est surtout l’éclat des feuillages et du lac herbu des pelouses qui me noyèrent le cœur. Et, il ne fut pas une minute de cette journée que je n’eusse souhaité partager avec lui, cet autre qui me manque. En regardant chaque coin du ciel pur, chaque goutte du... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 08:41 - - Permalien [#]
05/09/06

The Machinist

Avez-vous vu ce film > The Machinist ?   "Trevor Reznik est ouvrier dans une usine. Un métier répétitif, fatiguant, usant, au milieu d'un bruit assourdissant, où la moindre inattention peut avoir des conséquences dramatiques. Une attention que Trevor a du mal à maintenir, car il est très fatigué. En fait, Trevor n'a pas dormi depuis un an. Il partage ses nuits entre la cafétéria de l'aéroport, où il retrouve Marie, la serveuse, et l'appartement de la prostituée Stevie. Depuis quelque temps, la vie de Trevor... [Lire la suite]
Posté par kitty78 à 23:09 - - Permalien [#]